Un système d’aide à la décision pour la réorganisation des chaînes logistiques : une approche basée sur une analyse multicritère et un système de gestion des connaissances

Directeur(s) : 
Co-responsable(s) : 
Responsable externe : 

N. Chapitak (Chiang Mai University - Thailande)

Date de début : 
septembre 2008
Date de soutenance : 
Mardi 04 janvier 2011
Institution locale : 
Autre établissement : 
Chiang Mai University - Thailande

La tendance actuelle des pays développés à s’investir à l'étranger dans le secteur de fabrication a rapidement impacté la croissance économique des pays d'accueil. De tels investissements impliquent notamment la création de nouveaux emplois, l'augmentation de l'utilisation des réseaux de distribution multinationales, ou encore les investissements dans la recherche et le développement afin de soutenir de nombreux projets nationaux. Ces impacts contribuent à l’amélioration de la productivité totale grâce à l’augmentation du capital. De plus, plusieurs pays développés sont reconnus pour attirer les entreprises qui cherchent à s’investir à l’étranger afin de tirer profit des avantages offerts par les pays d’accueil. Toutefois, ces entreprises font face à de nombreux défis critiques liés aux turbulences économiques, à l'augmentation du coût du travail, une chaîne d'approvisionnement et des infrastructures inefficaces. De telles crises génèrent beaucoup de problèmes entrainant une perte de bénéfices aux Investisseurs Directs Etrangers (IDE) et une augmentation des coûts d'exploitation. Les investisseurs étrangers deviennent alors réticents à investir ou à étendre leurs métiers. Bien que plusieurs approches à prendre en considération pour les prises de décision sont connues pour ces investisseurs ; la délocalisation vers de meilleurs marchés dans des pays où la main d’œuvre est beaucoup moins chère ; ou encore l'arrêt de l'exploitation, représentent la stratégie souvent mise en place. Toutefois, une telle situation n’aura pas uniquement un impact sur l’organisation interne, mais aussi sur la situation économique locale et mondiale, entrainant ainsi des problèmes sociaux dans la région.Ainsi, pour améliorer les échanges industriels et attirer de nouveaux IDE, ce travail de recherche vise à aider les fabricants à comprendre la situation actuelle, et à prendre les bonnes décisions en leur fournissant un ensemble d’outils pour valider leurs décisions d'investissement futures. En outre, fournir des informations utiles sur les IDE contribue également à attirer de nouveaux investisseurs. Ainsi, dans ce travail de recherche nous nous focalisons sur la problématique suivante : Quels sont les facteurs potentiels utilisés pour une aide à la prise de décision dédiée aux IDE faisant face à leurs crises économiques et quel système d’aide à la décision sous-jacent? Comment cette étude peut aider les industriels à prendre les bonnes décisions dans leurs situations de crises ? En vue de prendre une décision de délocalisation, de transfert ou de cession d’usines de fabrication, quels sont les facteurs spécifiques qui devraient être pris en considération? Comment les organisations représentantes et le gouvernement peuvent aider à prévenir les crises générées par l’offshore ou la fermeture des usines de fabrication? Afin de répondre à la problématique, nous proposons un cadre intégré qui repose sur trois bases principales: La chaîne d'approvisionnement et l'infrastructure, les compétences des travailleurs et les performances, et la situation financière des différentes parties prenantes. Ces dernières sont représentées par des investisseurs étrangers, des intervenants locaux, et des fabricants. Cependant, les stratégies à analyser dans notre contexte de recherche peuvent être classées en analyses statique et dynamique. En termes d'analyse statique, la matrice de risques pour la prise de décision représentée comme un système à base de connaissances, utilisé pour évaluer l'occurrence des risques existant dans les entreprises. Cette analyse permet également aux investisseurs ou aux fabricants d'évaluer les risques connexes à l’égard des entreprises existantes. En ce qui concerne l'analyse dynamique, la modélisation de la simulation des chaînes d'approvisionnement est construite en fonction du modèle SCOR (Supply Chain Operations Reference). La modélisation et l'analyse de la chaîne d'approvisionnement par rapport aux coûts futurs de l'investissement sont également représentées dans ce contexte. En outre, notre recherche applique également les paramètres et les mesures du modèle SCOR pour évaluer la performance de la chaîne d'approvisionnement. Finalement, un système de gestion des connaissances comme outil d'aide à la décision pour les fabricants est développé. Ce système a été construit en intégrant à la fois l'analyse statique et dynamique pour l’aide à la prise de décision sur le statut d'entreprise. En outre, les informations support dédiées aux IDE sont également offertes aux décideurs. Ces informations concernent par exemple, la comparaison sur le coût de transport, le coût des services et infrastructures publiques, ou encore le coût du travail et le taux d'inflation propres à trois pays en voie de développement: Vietnam, Chine et Thaïlande. L’implantation du système d’aide à la décision à base de connaissance (KBDSS – pour Knowledge Based Decision Support System) et son application à une étude de cas concernant une usine de fabrication électronique de la zone industrielle Lumphun, au nord de la Thaïlande, visent à valider le cadre méthodologique proposé dans cette thèse.