Les mécanismes de coordination par les contrats dans les chaînes logistiques

Doctorant : 
Directeur(s) : 
Co-responsable(s) : 
Responsable externe : 

M. R. AKBARI JOKAR (Université Technologique de Sharif - Iran)

Date de début : 
septembre 2009
Date de soutenance : 
Mardi 28 mai 2013
Institution locale : 
Autre établissement : 
Université Technologique de Sharif - Iran

Le développement et l'application de modèles de réapprovisionnement d’articles périssables est l'une des principales préoccupations des experts en la matière, le nombre et la variété des produits périssables augmentant de façon spectaculaire. De nombreux types de produits tels que les produits pharmaceutiques, de la santé et des cosmétiques, les produits alimentaires, ainsi que les produits issus des biotechnologies, de la pétrochimie et de la matière chimique sont classés comme des produits qui se détériorent. L'une des lacunes majeures dans la littérature pour la gestion des produits périssables est que les chercheurs n'ont pas accordé suffisamment d'attention à deux aspects importants dans leurs modèles: i) les conditions stochastiques ; en particulier le délai stochastique est presque négligé car rendant les défis mathématiques plus compliqués ii) l'élaboration de politiques innovantes de réapprovisionnement prenant en compte les critères environnementaux ; en particulier la minimisation des émissions de CO2 comme second objectif dans un contexte de modélisation multi-objectif qui est tout à fait nouvelle. Aujourd'hui, les concepts écologiques et environnementaux ont été étendus à de nombreux domaines, y compris les chaînes logistiques. Il est évident qu'une grande partie de la législation relative à l’environnement est liée au type de produit dans les chaînes d'approvisionnement. Par conséquent, les produits périssables sont plus critiques que ceux à durée de vie infinie, ceci en raison : des processus de recyclage nécessaires pour les produits périmés, de la situation particulière qui existe pour le stockage et le transport, et enfin des effets toxiques de ces produits détériorés. Dans cette thèse, nous présentons dans un premier temps une revue exhaustive de la littérature. Ensuite, les approches mathématiques pour la modélisation des processus de détérioration sont identifiées et classées en trois groupes. Par la suite, nous étudions la politique de réapprovisionnement pour les produits périssables sous conditions stochastiques sous forme de trois problématiques différentes. Dans la première, nous développons un modèle de réapprovisionnement à révision continue (r, Q) pour un détaillant qui offre un produit périssable en prenant en compte : un horizon de planification infini, un délai d’approvisionnement stochastique, un taux de demande constante et la livraison tardive (backorder). Pour modéliser le processus de détérioration, un coût de possession de stock non linéaire est défini. La prise en considération du délai stochastique et d'un coût de possession de stock non linéaire rend le modèle mathématique plus complexe. Nous avons donc adapté le modèle proposé pour une fonction de distribution uniforme afin de résoudre de façon optimale ce problème par une approche exacte. Pour le second problème, nous étudions la stratégie de mutualisation des risques de délai de livraison par la passation de commandes de réapprovisionnement fractionnées par lots entre plusieurs fournisseurs simultanément pour un détaillant vendant un produit périssable. Le système d'inventaire est modélisé comme un système de réapprovisionnement à révision continue (r, Q) et à délai stochastique. Nous étudions deux situations. Dans la première situation, on suppose que tous les besoins sont réapprovisionnés par une seule source, tandis que dans la seconde, deux fournisseurs sont disponibles. Etant donné que les modèles mathématiques développés sont très complexes, la programmation quadratique séquentielle (Sequential Quadratic Programming SQP) est utilisée pour résoudre ces problèmes. Ensuite, les situations dans lesquelles chaque politique d'approvisionnement est le plus économique sont déterminées. Enfin, dans le dernier problème, nous prenons en considération les coûts de stockage et de transport, ainsi que les impacts sur l'environnement, dans une chaîne d'approvisionnement centralisée sous condition de demande incertaine et pénurie partielle (partial backordered). En raison de la caractéristique de dégradation des produits, un taux de détérioration constante et une fonction non linéaire de coût de possession de stock est pris en compte. Pour faire face à l'incertitude de la demande, une approche de programmation stochastique en deux étapes est adoptée. Par la suite, en tenant compte de la capacité de transport de véhicules, nous développons un modèle mathématique de programmation mixte en nombre entier. De cette façon, les meilleurs véhicules de transport et les politiques de réapprovisionnement sont déterminées par la recherche d'un équilibre entre les critères financiers et environnementaux. Un exemple numérique du monde réel est également présenté pour démontrer l'applicabilité et l'efficacité du modèle proposé.

MOTS-CLES : politique de réapprovisionnement, articles périssables, le coût possession de stock non linéaire, gestion de stocks, chaine logistique verte, les conditions stochastiques