Les mécanismes de coordination par les contrats dans les chaînes logistiques

Doctorant : 
Directeur(s) : 
Co-responsable(s) : 
Responsable externe : 

M. R. AKBARI JOKAR (Université Technologique de Sharif - Iran)

Date de début : 
septembre 2009
Date de soutenance : 
Lundi 15 avril 2013
Institution locale : 
Autre établissement : 
Université Technologique de Sharif - Iran

Dans des chaînes logistiques décentralisées, chaque entité prend ses décisions sur la base de ses seuls intérêts. Les conflits d’intérêt entre entités conduit dès lors à des décisions sous-optimales et à une performance dégradée de la chaîne logistique considérée dans sa globalité. Ceci nuit également gravement à la crédibilité des échanges d'informations entre entités. Ce mémoire traite de l’étude de la coordination des décisions dans des chaînes logistiques dans un contexte de problème de capacité d'approvisionnement (Capacity Procurement problem), dans différentes situations et en s’appuyant sur 3 modèles. Le premier modèle considère une chaîne logistique dyadique confrontée à une demande stochastique et étudie l’impact des prix sur la performance. Des contrats PARD (PARtially Deductible, reservation contract) et RCRS (Revenue Sharing Reservation contract with Penalty) sont conçus et proposés pour une coordination des décisions dans un contexte d’information partielle ou totale. Il est mathématiquement démontré que la coordination est réalisée par la mise en œuvre de ces contrats dans ces deux situations. Dans le second modèle, l’hypothèse de prix endogène est posée. La demande est alors modélisée comme la somme d’une fonction linéaire décroissante du prix et d’un paramètre stochastique. Le modèle s’intéresse en premier lieu à une structure dyadique, et un contrat RSRP (Revenue Sharing Reservation contract with Penalty) est proposé pour une coordination par les prix, délais et taux de production. Il est démontré que la coordination est assure par un contrat RSRP dans une structure dyadique. L’application d’un contrat RSRP est ensuite étendue pour application dans une chaîne logistique divergente avec de multiples détaillants. Il est démontré que la performance de la chaîne logistique est considérablement améliorée au regard de la performance résultant de la mise en place d’un seul contrat de vente. Dans le troisième modèle, une chaîne logistique divergente comprenant un fournisseur et de multiples détaillants est étudiée lorsque ces derniers font face à une demande stochastique et dépendante des prix. Dès lors que les principales décisions dans une chaîne logistique sont prises par des êtres humains, il est important de considérer les processus de décision humains et leurs biais au regard des présupposés théoriques afin de concevoir des mécanismes de coordination efficients. Un des facteurs non financiers cause de déviations dans les décisions humaines est la Confiance. Dans ce modèle, les détaillants ont des prévisions plus fiables de la demande en raison de leur proximité au marché. Afin de sécuriser la disponibilité des produits lors des périodes de vente, les détaillants sont incités à transmettre des prévisions de vente majorées. Un mécanisme de coordination de la chaîne logistique est proposé, reposant sur un modèle d’optimisation, un système de notation et un système de récompense-punition. S’appuyant sur une approche de simulation, la performance de ce mécanisme est alors comparée à deux autres mécanismes, un mécanisme sans confiance et un mécanisme asymétrique. Au regard de ces résultats, l’application de ce mécanisme dans des situations de demande affectée d’une grande variabilité est pertinente. Plus précisément, dans des situations avec une forte variabilité de la demande, ce mécanisme permet d’obtenir une amélioration sensible de la rentabilité mais une capacité modérée à l’identification des détaillants non fiables, alors que dans des situations de faible variabilité de la demande, ce mécanisme conduit à une amélioration insignifiante des profits et se révèle d’une très grande efficacité pour l’identification des détaillants non fiables.

 

MOTS-CLES : Chaîne logistique, Coordination, Contrat, partage d’information, Régimes de conformité volontaire et forcée, Confiance