Amélioration de la qualité des données produits échangées entre l'ingénierie et la production à travers l'intégration des systèmes d'information dédiés

Doctorant : 
Directeur(s) : 
Co-responsable(s) : 
Date de début : 
septembre 2008
Date de soutenance : 
Lundi 27 février 2012
Institution locale : 

Le travail présenté dans ce mémoire de thèse apporte sa contribution à l’amélioration de la qualité des données échangées entre la production et les services d’ingénierie dédiés à la conception du produit et du système de production associé. Cette amélioration de la qualité des données passe par l’étude des interactions entre la gestion du cycle de vie du produit et la gestion de la production. Ces deux concepts étant supportés, tout ou partie, par des systèmes d’information industriels, l’étude de leurs interactions a ensuite conduit à l’intégration de ces systèmes d’information (PLM, ERP et MES).

Dans un contexte de forte concurrence et de mondialisation, les entreprises sont obligées d’innover et de minimiser les coûts, notamment ceux de production. Face à ces enjeux, le volume des données de production et leur fréquence de modification ne cessent d’augmenter en raison de la réduction constante de la durée de vie et de mise sur le marché des produits, de la personnalisation accrue des produits et enfin de la généralisation des démarches d’amélioration continue en production. La conséquence directe est alors la nécessité de formaliser et de gérer l’ensemble des données de production devant être fournies aux opérateurs de production et aux machines. Suite à une analyse du point de vue de la qualité des données pour chaque architecture existante démontrant ainsi leur incapacité à répondre à cette problématique, une architecture basée sur l’intégration des trois systèmes d’information directement impliqués dans la production (PLM, ERP et MES) a été proposée. Cette architecture nous a mené à deux sous-problématiques complémentaires qui sont respectivement la construction d'une architecture basée sur des Web Services permettant d'améliorer l'accessibilité, la sécurité et la complétude des données échangées, et la construction d'une architecture d'intégration, basée sur les ontologies, permettant d'offrir des mécanismes d'intégration basés sur la sémantique dans le but d'assurer la bonne interprétation des données échangées. Enfin, la maquette de l’outil logiciel supportant la solution proposée et permettant d'assurer l'intégration des données échangées entre ingénierie et production a été réalisée.

 

MOTS-CLES :Qualité des données, Ingénierie, Production, Système d'information industriel, PLM, ERP, MES, Intégration, Ontologies, Web services.