FAI

Date: 
January 2014 to December 2016
Leader: 
CESCM /Université catholique de Louvain / Belgique
DISP leader: 
Partners: 

CESCM /Université catholique de Louvain / Belgique

DISP / INSA / France,

HEC / Montréal / Québec,

CIRRELT / Université Laval / Québec

Un déploiement adéquat de ressources médicales sur le terrain lors d’un désastre majeur à multiples victimes augmente considérablement l’efficience des secours autant sur les lieux que dans les établissements de soins de santé en aval. Forts de ce constat, les autorités préconisent la création d’une chaîne médicalisée en réponse à ces situations. Cette chaîne est composée d’un ou de plusieurs postes de rassemblement des victimes, et d’un poste avancé de soins (PAS) qui est situé à proximité ou sur les lieux même de l’événement mais toujours dans une zone de sécurité. Le PAS s’assure de l’identification et du triage des blessés, de leur stabilisation et préparation en vue d’un transport vers des hôpitaux d’accueil où des soins opportuns seront dispensés. La régulation du transport des blessés à partir du PAS vers les établissements est donc l’un des éléments clés dans la chaîne de secours médicalisée. Toutefois, l’activité de régulation est un processus décisionnel fort complexe où le décideur se doit d’optimiser simultanément plusieurs critères, souvent en conflit, en tenant compte d’un ensemble de ressources limitées et dans un environnement dynamique qui évolue très rapidement dans le temps. Ainsi, la régulation vise à assurer un transport rapide des blessés vers les centres de soins adéquats. Or le nombre de véhicules étant limité, une priorisation dans l’ordre des départs s’avère nécessaire. De plus, différents types de transport ayant des caractéristiques différentes sont disponibles et doivent être soigneusement choisis pour respecter les besoins spécifiques de chaque blessé selon son état et les soins requis durant le trajet.