GUINET A.

Établissement : 
Section CNU : 
61
Téléphone : 
00 33 472 437 994
Bureau: 
Bâtiment Léonard de Vinci, 21 avenue Jean Capelle, 69621 Villeurbanne FRANCE

L’objet de mes investigations est d’élaborer des approches méthodologiques nouvelles pour la conception et le pilotage (prédictif et réactif) des systèmes de production de soins complexes.

Je m’intéresse plus particulièrement aux établissements de santé et au-delà aux réseaux de soins d’un bassin de santé. Les approches proposées intègrent les problématiques liées à la fois à la localisation, la configuration et au dimensionnement des systèmes de soins, mais également au dimensionnement des ressources humaines, à l'organisation et au pilotage de la structure. Elles s’intéressent également aux problématiques d’évaluation de la performance et de traçabilité du parcours patient. Elles prennent en compte la problématique d’accompagnement au changement et d’appropriation des nouvelles organisations et outils. Il s'agit de lever plusieurs verrous, de nature scientifique, sociétale et humaine, liés aux différentes problématiques.

Au niveau scientifique, la conception de méthodes et d’outils d’aide à la décision se propose de résoudre d’une part des problèmes de dimensionnement ainsi que de configuration et d’autre part des problèmes de pilotage prédictif et réactif. La difficulté est liée au grand nombre de scénarios à prendre en compte (incertitudes quant à la nature et au volume de l’activité) et surtout du nombre important de critères devant être optimisés (risques patient, qualité des soins, confort du personnel, coûts économiques, etc.). Plus précisément pour les problématiques de pilotage, la complexité et l’originalité des problèmes sont beaucoup plus fortes. Elle s’explique par la variabilité dans le temps d’une demande en soins prévisible mais non prévue, de parcours de soins aléatoires, de ressources matérielles fixes (principalement les infrastructures) associées à des ressources humaines nomades (personnels médical et soignant) et matérielles mobiles (non stationnaires). Au niveau humain, la définition des objectifs stratégiques des acteurs doit concilier les cibles qualitatives et économiques en terme de soins (patients, tutelles, assureurs, …) et les intérêts individuels des acteurs (médecins généralistes, infirmiers libéraux, hôpitaux publics, cliniques privées, …).

Au niveau sociétal, une des principales ambitions est la définition d’un ensemble d’informations métier commun à la communauté des acteurs de santé dont le dossier patient pivot de la bonne marche d’un réseau de soins ainsi que les protocoles de soins. Les problématiques abordées recouvrent des aspects scientifiques, sociaux et humains. Une approche pluridisciplinaire s'impose donc et doit mobiliser l'expertise collaborative des différentes disciplines des STIC (Sciences et Techniques de l'Information et de la Communication), des SHS (Sciences Humaines et Sociales) et des Sciences Economiques et de Gestion.  

Thèmes de recherche :

Ordonnancement, Planification, Gestion quantitative des ressources humaines, Dimensionnement, Gestion du changement, Ingénierie des systèmes hospitaliers, Logistique Pharmaceutique, Vulnérabilité et Protection des hôpitaux.

Projets de Recherche :

Depuis plus de 15 ans, j’ai animé (j’anime) ou co-animé (co-anime) 3 projets financés par la Région Rhône-Alpes, ainsi que 2 actions nationales financées par  le CNRS. Je participe à 1 projet européen.

HRP/AGBO (Planification des Ressources Hospitalières/Aide à la gestion des blocs opératoires) : Ce projet financé par la Région Rhône-Alpes de 2000 à 2003, s’est intéressé au pilotage à moyen et court terme d’un bloc opératoire. L’objectif était de prévoir l’utilisation de certaines ressources matérielles (salles d’opérations, lits de réveil, lits d’hospitalisation,…) et l’emploi des personnels, dans l’optique d’une maximisation de la qualité des soins et d’une minimisation des coûts. Les partenaires étaient : le Pôle Nord des Hospices Civils de Lyon, l’hôpital St. Joseph/St. Luc, le Centre Hospitalier Prive de la Loire, le LAG, le LASS, le LASPI et PRISMa. Notre Laboratoire (PRISMa à l’époque) était porteur du projet HRP  (http://agbo.insa-lyon.fr/).

GHC (Gestion Hospitalière Coopérante) : Ce projet a été financé par le CNRS sur la période 2002 à 2003 dans le cadre de l’action spécifique n° 63. L’objectif de l'investigation scientifique était une analyse des besoins et de l’offre dans le domaine des outils d'aide à la décision pour la communication, le partage et la modélisation des pratiques, ainsi que la génération et l’exploitation collective des connaissances, centrée sur le domaine hospitalier. Les partenaires provenaient de 15 laboratoires SPI et SHS francophones ainsi que de 10 hôpitaux et cliniques. Le coordinateur était le LAMIH de Valenciennes.

HRP2 (Hôpitaux, regroupement, partage et pilotage) : Ce projet a été financé par la Région Rhône-Alpes de 2003 à 2006. Il a investi les problématiques de regroupement de plateaux medico-techniques. Notre ambition était d’une part d’offrir à tous ceux qui ont en charge la conduite d’un projet de transformation ou de conception d’un plateau medico-techniques, un outil informatisé d’aide à la décision, de validation et d’évaluation des conséquences de chaque choix, et d’autre part de leur donner un référentiel d’outils qui amènent les bonnes pratiques en gestion prévisionnelle et opérationnelle. Les partenaires étaient : le Pôle Nord des Hospices Civils de Lyon, l’hôpital St. Joseph/St. Luc, le CHU de Saint-Etienne, le CHG de Valence, le Centre Hospitalier Prive de la Loire, le LAG, le LASS, le LASPI et PRISMa. Notre Laboratoire était porteur du projet HRP2 (http://systmh.insa-lyon.fr/).

HRP3 (Hôpitaux en Réseau : Prévoir, Partager et Piloter) : Ce projet a été financé par la Région Rhône-Alpes de 2006 à 2009. L'objectif du projet était d’élaborer des approches méthodologiques pour la conception et le pilotage des réseaux de production de soins complexes et plus particulièrement des filières d’urgence. Les approches proposées ont intègré les problématiques liées au dimensionnement des infrastructures et des ressources humaines, à la configuration, à l'organisation et au pilotage des filières d’urgence. Les partenaires étaient : le LAG, le LASPI, le GRAPHOS, le LIESP, le LIRIS, les Hospices Civils de Lyon, le CHU de Saint-Etienne, le CHG de Valence, l’Hôpital de Roanne, l’Hôpital St-Joseph/St-Luc, le Centre Hospitalier Privé de la Loire. Le LASPI était porteur du projet HRP3 et le LIESP (actuellement DISP) le co-animateur (http://sirene.disp-lab.fr/).

2HM (Hôpital Hors murs) : « L’hôpital hors les murs » est une expression générique qui désigne toutes les formes de structures accueillant des patients pour une prise en charge longue et régulière nécessitée par des soins post-opératoires, des maladies chroniques, des handicaps dus à l’état de santé ou à l’âge, des soins palliatifs. L’objectif de l’action initiée et financée par le GDR MACS du CNRS, était tout d’abord de dresser un état des lieux des problématiques auxquelles doivent faire face les structures de soins d’hospitalisation hors les murs, de capitaliser l’expérience acquise dans ce domaine par les structures d’hospitalisation à domicile partenaires du projet ainsi que par le consortium de laboratoires en terme d’organisation et de bonnes pratiques, et de proposer des actions de recherche pour un ensemble de problèmes pouvant bénéficier des apports des méthodologies et techniques des STIC.

OSAD (Organisation des Soins A Domicile) : Le projet OSAD a été  financé de 2009 à 2011 dans le cadre du cluster de recherche GOSPI (Gestion et Organisation des Systèmes de Production et d’Innovation) de la Région Rhône-Alpes. Le LASPI était porteur du projet.  L’objectif du projet OSAD était d’apporter des méthodes et outils issus du Génie Industriel en réponse aux problématiques majeures de gestion et de pilotage des structures de prise en charge à domicile pour les soins complexes. Les problématiques abordées étaient : l’ingénierie du système de production des soins et des services, la planification et l’ordonnancement de l’activité, la gestion des ressources humaines, la gestion de la logistique, le pilotage par la performance... Les réponses apportées à ces problèmes devaient satisfaire un triple objectif de qualité de service rendu au patient (c.-à-d. à minima celui qu’il aurait obtenu en séjour hospitalier), de qualité de travail pour les personnels (c.-à-d. minimisation des temps perdus en tâches non métier, minimisation du stress au travail, sécurisation des horaires de travail, …), d’équilibre financier de la structure (i.e., adéquation coût de production des soins et T2A, capacité à ouvrir son portefeuille de prise en charge, capacité d’innovation, …).

THREATS (Terrorist attacks on Hospitals: Risk and Emergency Assessment, Tools & Systems) : Ce projet porte sur la protection des hôpitaux contre les attaques terroristes.  Le premier work-package étudie la vulnérabilité des hôpitaux, les mesures de protection existantes, il analyse l’impact potentiel des attaques terroristes afin d’identifier les méthodes, les outils et les pratiques permettant d’accroître la résilience des établissements de santé. Le deuxième work-package dresse un état des lieux des plans de gestion de crise existants, il doit spécifier les contraintes et les facteurs de progrès de la gestion de crises en évaluant entre autres la perception du risque terroriste par les parties prenantes pour in fine dresser un bilan des meilleures pratiques de gestion des situations de crise. Le 3ème work-package que nous animons, s’articule autour d’une modélisation de l’existant d’un hôpital en termes de vulnérabilité, d’un diagnostic de cette vulnérabilité, de la définition de contre-mesures en termes de pratiques (plans de crise, procédures de contrôle et de traçabilité…), d’équipements (capteurs, caméras de surveillance…), mais aussi de besoins en consommables (antibiotiques, antiviraux, vaccins…) dans le cadre de la conception d’un système cible, de l’implémentation du système cible pour la partie décisionnelle : réingénierie des organisations, outils d’aide à la décision, meilleures pratiques pour la mitigation, la préparation dont la formation (les exercices simulés et de terrain...) et bien sûr la réponse. Le projet THREATS (http://www.threatsproject.eu/index.html) est financé par le programme CIPS de la Communauté Eurpéenne. Les pricipaux résultats de notre laboratoire sont synthétisés sur le site : http://threats.disp-lab.fr/

Animation de la Recherche :

Conférences : Je préside le comité de pilotage des conférences GISEH (Gestion et Ingénierie des SystEmes Hospitaliers) qui chapote le comité scientifique des conférences en veillant à l’esprit d’ouverture de ses manifestations aux professionnels de l’hôpital, à réunir l’ensemble des enseignants/chercheurs et praticiens de renom travaillant dans le domaine, et à la qualité des communications dans un esprit transversal entre les sciences de l’Ingénieur, les Sciences Sociales et la Médecine.

La première édition de GISEH en 2003 a eu lieu du 17 au 18 janvier au CHU de la Croix-Rousse, dans le cadre des thématiques prioritaires 2000/2003 de la Région Rhône-Alpes. 106 participants ont été dénombrés, dont 32 émanant du monde hospitalier. Sur 66 communications acceptées sur résumé étendu et publiées dans les actes, 62 papiers ont été effectivement présentés. Deux numéros spéciaux de revues ont été tirés des papiers présentés : Revue «Logistique et Management » sur le thème de la logistique hospitalière ; Revue «Santé et Systémique» sur le thème système d'information hospitalier et organisation.

En 2004, Les Facultés Universitaires Catholiques de Mons et les Universités Catholiques de Lille, ont accueilli du jeudi 9 au samedi 11 septembre 2004 à Mons (Belgique), la deuxième édition du congrès GISEH. 100 participants ont été dénombrés, dont 36 émanant du monde hospitalier. Sur 57 communications acceptées sur résumé étendu et publiées dans les actes, 55 papiers ont été effectivement présentés. Un numéro spécial de la revue Gestion Hospitalière a été publié à partir d’une sélection des papiers présentés.

Le Centre de Recherche Henri Tudor a accueilli du 14 au 16 septembre 2006 à Luxembourg-Ville la troisième édition de la conférence GISEH. 75 communications ont été acceptées sur résumé étendu pour 190 participants dont 40% d’hospitaliers. Trois numéros spéciaux ont été publiés à partir d’une sélection des communications présentées dans les revues : « Gestion Hospitalière », « Logistique et Management » ainsi que « La Valeur ». Cette conférence avec 190 participants dont 76 hospitaliers, inscrit les conférences GISEH dans la durée et dans la communauté internationale francophone.

La quatrième édition de la conférence GISEH a été organisée à l’EPFL du 4 au 6 septembre 2008 à Lausanne. 89 communications ont été acceptées sur papier complet en français. 160 participants dont un tiers d’hospitaliers étaient présents. Trois numéros spéciaux sont issus des articles ayant été sélectionnés par les présidents de sessions et les rapporteurs : Gestion Hospitalière, Logistique et Management, et Supply Chain Forum.

La cinquième édition de GISEH a été organisée du 2 au 4 septembre 2010 par le CHU de Clermont-Ferrand et le LIMOS. Elle a accueilli près de 200 participants dont 73 du monde hospitalier (36%) et 48 doctorants. Tout comme la première édition, les trois journées de la conférence ont été organisées au plus près des personnels de santé dans les locaux de son Institut de Formation en Soins Infirmiers.

La sixième conférence de GISEH s'est déroulée à Québec du 30 août au 1 septembre 2012, à l’Université Laval de Québec Ville. Elle a accueilli 147 participants dont 67 du monde hospitalier (46).

La septième édition de GISEH a été organisée au CHU de Liège du 7 au 9 juillet 2014. Elle a accueilli 222 participants de 8 pays différents (Belgique, France, Suisse, Canada, Luxembourg, Tunisie, Maroc et Allemagne). Les meilleurs articles ont été publiés dans le revue "Logistique et Mnagement" et "Gestion hospitalière".

La 8ème conférence en Gestion et Ingénierie des SystèmEs Hospitaliers s'est déroulé à Casablanca du 11 au 13 juillet 2016 à l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé. Elle a accueilli 167 participants originaires de 8 pays francophones : Algérie, Belgique, Canada, France, Maroc, République Démocratique du Congo, Suisse et Tunisie.

La neuvième édition de GISEH est prévu au mois d'Août 2018 à Genève (Suisse).

Groupes de travail :

De 2003 à 2015, j'ai crée et co-animé avec Eric Marcon de l'Université Jean Monnet, le Groupe GISEH (Gestion et Ingénierie des SystEmes Hospitaliers) du GDR CNRS MACS (Modélisation, Analyse et Conduite des Systèmes dynamiques). La problématique de recherche du groupe GISEH peut se résumer en la transférabilité des concepts, méthodes et outils du génie industriel dans le secteur de la production de soins. Aujourd’hui le groupe regroupe 312 membres, il a essaimé à travers la Francophonie : Belgique, Canada, Gabon, Maroc et Tunisie.

Depuis 2012, je suis responsable de l'Axe « Autonomie et dépendance, gérontechnologies et leurs usages » de la Communauté de Recherche Académique de la Région Rhône-Alpes « Qualité de vie et vieillissement ». La région Rhône-Alpes est un acteur majeur de l’ingénierie et de la gouvernance des systèmes de santé et se positionne en tant que pionnier dans ce domaine grâce à de nombreux projets régionaux sur des points désormais prioritaires : le maintien ou retour à domicile après hospitalisation de personnes âgées fragiles, le désengorgement des urgences, le développement de l’hospitalisation à domicile, la prévention des chutes et de l’isolement social, l’amélioration de la qualité de vie et de la sécurité des malades chroniques au domicile et celles des résidents d’Établissements pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), le développement des réseaux de santé...

Je siège au Bureau de Conseil d'Administration et participe au comité scientifique de l'Institut de Recherche Stratégique International pour la Protection des Populations (IRSI.PP).

Enseignement

J'enseigne au Département Génie Industriel de l’INSA de Lyon : la Planification des Ressources Humaines, l'Aide à la décision, la Programmation mathématique, les Méthodologies d’Analyse et de Conception, le Réingénierie des systèmes d’information...

Principales références bibliographiques dans le domaine de la santé :

Chen W., A. Guinet, A. Ruiz, (2016). Modelling the logistics response to a bioterrorist anthrax attack. European Journal of Operational Research, 254, 458-471.

Chen W., A. Guinet, A. Ruiz, (2015). Modelling and simulation of a hospital evacuation before a forecasted flood. Operations Research for Health Care. 4, 36-43.

Ben Bachouch R., A. Guinet, S. Hajri-Gabouj, (2012) «A mixed linear model for hospital bed planning», International Journal of production Economics, International Journal of Production Economics, 140, 833-843.

Saadani N.H., A. Guinet, (2012) « Heuristics for operating theatre scheduling: following the patient », Supply Chain Forum, 13, 38-49.

Ben Bachouch R., A. Guinet, S. Hajri-Gabouj, (2011) “A decision making tool for home health care nurses planning”, Supply Chain Forum, 12, 14-20.

Di Martinelly C., A. Guinet, F. Riane, (2010) “Reengineering the Hospital Supply Chain: A Methodological Approach Applied to A Case Study”, VDM Verlag Dr. Müller, 188 pages.

Wang T., A. Guinet, A. Belaidi, B. Besombes (2009). Modeling and simulation of emergency services with ARIS and Arena - Case study: the Emergency department of Saint Joseph and Saint Luc Hospital. Production Planning and Control, 20, 484-49.

Guinet A. et S. Chaabane, (2003). Operating Theatre Planning, International Journal of Production Economics, 85, 69-81.