COMPACRYL2

Type de projet : 
Date : 
juin 2013 - juin 2017
Leader: 
SKIS ROSSIGNOL SAS / France
Partenaires : 

DESCHAMPS Père et fils / France, P.I.L / France, CHOMARAT / France, ARKEMA / France, Pôle de Plasturgie de l’Est (PPE) / France, DISP / INSA / France, IMP / INSA / France, CERMAV / France, Institut de Chimie Radicalaire (ICR-CROPS) / France

Le projet COMPACRYL.2 (FUI) vise à remplacer les matériaux composites thermodurcissables utilisés actuellement dans de nombreuses applications par des matériaux composites thermoplastiques à base de résine acrylique. En effet, ces nouveaux matériaux permettent de conserver les propriétés mécaniques tout en entraînant un gain en termes HSE, économique, environnemental et de propriétés d’aspect. Le projet COMPACRYL.2 a démontré la pertinence de ses développements pour les applications ski et équipements publics, avec un temps  d’industrialisation court, et avec une visée à moyen terme. Les enjeux de COMPACRYL.2 sont de quatre types : sociétaux (santé des ouvriers ; conservation d’une fabrication française pour les skis et développement de l’activité pour les équipements publics), environnementaux (utilisation de monomères répondant mieux aux critères HSE, recyclés et utilisation de fibres naturelles), sécuritaire (création d’équipements publics répondant aux futurs normes de sécurité : rupture des poteaux lors de chocs) et techniques (nouvelles résines, adaptation des renforts, adaptation des procédés de mise en oeuvre).

La contribution du laboratoire DISP a porté sur l'analyse du cycle de vie des produits actuels et nouveaux. Un référentiel d’indicateurs durables a été proposé avec 8 catégories d’impacts. Un modèle multicritère a été développé et expérimenté pour évaluer les gains environnementaux liés aux nouveaux matériaux ou aux nouveaux procédés de fabrication.

Une étude de l’impact de la normalisation dans les études ACV a aussi été réalisée et a donné lieu à une communication scientifique en conférence internationale dont une version étendu a été publiée en revue internationale (‘Normalization in Life Cycle Assessment: consequences of new European factors on decision making’).