Approche territoriale d'une gestion dynamique et multidimensionnelle des accompagnements au sein d'un réseau de structures médico-sociales

Director(s): 
Co-supervisor(s): 
Starting date: 
September 2015
Defense date: 
Monday 01 July 2019
Host institution: 
Other institution: 
OVE

Résumé : Le secteur médico-social français est un secteur dans lequel sont développées les différentes actions visant à aider et accompagner les personnes en situation de vulnérabilité. Ce secteur concerne notamment des personnes en situation de handicap (PSH). Selon la situation de la PSH, celle-ci peut requérir un accompagnement médico-social adapté, qui lui fournit des éléments pour mener une vie, presque, comme toute autre personne. Généralement, ces accompagnements sont développés dans le cadre des établissements et services médico-sociaux (ESMS) spécialisés. Si la personne souhaite accéder à cet accompagnement, elle doit adresser une demande à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Une équipe pluridisciplinaire (EP) analyse la demande et propose à la personne une liste des établissements considérés comme appropriés à la situation de la personne. Ce processus est appelé le processus d'orientation des personnes en situation de handicap et présente plusieurs problèmes que cette thèse cherche à résoudre.
Le processus actuel est souvent trop long, il ne conduit pas toujours à formuler des propositions réellement applicables, et un nombre conséquent de personnes peuvent se retrouver sans solutions.
L’hypothèse principale de cette thèse, qui cherche à améliorer le processus d’orientation, repose sur un changement de paradigme de cette orientation. Au lieu de proposer une liste d’établissements à la personne comme le fait actuellement l'EP, il s'agit de préconiser une liste de prestations capable de répondre à ses besoins au préalable plus précisément identifiés, ces prestations pouvant être fournies par un ou plusieurs établissements. Pour mettre en œuvre ce changement de paradigme vers une politique besoins-prestations, nous avons été amenés à proposer une démarche de modélisation des processus complexes dans lesquels interviennent des acteurs autonomes. Cette démarche a été utilisée pour la modélisation du processus d’orientation, pour le comprendre en détail et en analyser ses problèmes.
Nous avons par la suite proposé une démarche de caractérisation des services (aspects qualitatifs et quantitatifs) qui a été mise en œuvre pour la caractérisation des prestations médico-sociales, afin d'identifier les dimensions des prestations à prendre en compte dans politique d'orientation que nous proposons.
Enfin, nous présentons un modèle mathématique d’affectation à horizon glissant basé sur la programmation linéaire. Ce modèle permet de faire des propositions d’orientation selon la politique besoins-prestations. Il a été testé avec un ensemble de données représentatives de l’activité réelle d’une organisation gestionnaire d’ESMS pour faire émerger certaines bonnes pratiques organisationnelles.